La femme hallucinée

Construction de la faute sexuelle dans la société française entre 1870 et 1914

François Bafoil
couverture

Entre 1870 et 1914, dans la société française, la figure de la prostituée est construite en miroir de la haine exprimée à l’encontre de "la" femme coupable ; plus tard, à l’égard de son double perçu comme son dégradé, l’homosexuel. Des hallucinations. Un large courant scientifique participe de cette construction de la femme fautive et ultérieurement, de « l’inverti ». Il alimente les politiques d’enfermement de la prostituée jusqu’à la faire disparaître du champ social, tandis que, fascinés, les romanciers naturalistes insistent sur sa chute irrémédiable. Puis au tournant de 1900, la diffusion du mal syphilitique s’amplifie.  Pour tous, le mal est un virus. Et comme tout virus, il s’échappe. En se répandant partout dans la société, il révèle que le mal ne relève pas de la seule responsabilité des femmes mais s’étend aux comportements masculins, nourrissant culpabilité et haine généralisées. Or, dans l’ombre de la prostituée et d’une société ravagée par les préjugés et les méfiances, se découpe une nouvelle silhouette, celle de l’homosexuel – que d’aucuns réduisent à la prostituée quand d’autres le dénoncent comme un vice allemand.

Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

L'inlassable désir de meurtre

François Bafoil

08/03/2017

couverture-de-livre

Politiques de la destruction

François Bafoil

14/04/2021

couverture-de-livre

Freud et Weber

François Bafoil

28/03/2019

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.