Plan des travaux scientifiques nécessaires

pour réorganiser la société

Auguste Comte, Michel Bourdeau
couverture
Qui veut s’initier à la pensée de Comte est d’ordinaire renvoyé aux deux premières leçons du Cours de philosophie positive. Mais n’est-ce pas s’exposer à s’interdire de comprendre ce que Comte a poursuivi sa vie durant ? Le Cours ne faisait pas partie du programme que le jeune polytechnicien s’était fixé alors qu’il n’avait que vingt-quatre ans, mais qu’il n’a jamais perdu de vue. Si Comte a toujours désigné le texte ici réédité comme son opuscule fondamental, c’est qu’il offre la meilleure voie d’accès à l’ensemble de son œuvre. Comme l’indique le titre, on y trouvera les deux thèmes qui n’ont cessé d’alimenter sa réflexion : la science et la société. À une époque où il semble qu’on ait oublié jusqu’à l’existence d’une politique positive, il n’était pas inutile de rappeler que, pour le positivisme, philosophie politique et philosophie des sciences s’appellent l’une l’autre.



 
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

OEuvres. Cours de philosophie positive

Auguste Comte

21/08/2012

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.