Les agents secrets du Général (1940-1944)

Les Compagnons de la Libération dans la lutte clandestine

Sébastien Albertelli, Lionel Dardenne, Vladimir Trouplin
couverture
Créé dès juillet 1940, à la demande du général de Gaulle, par le capitaine André Dewavrin (futur colonel Passy), le Service de renseignement a été l’un des piliers de la France libre et, à travers ses agents, le véritable lien entre les deux résistances, extérieure et intérieure.

Devenu en 1942 le Bureau central de renseignement et d’action (BCRA), cet organisme, au-delà de sa fonction première de renseignement, conçoit et met en place des opérations militaires visant à affaiblir l’ennemi tout en préparant la Résistance française aux combats de la Libération.

Le BCRA est l’organisation qui a compté dans ses rangs durant la guerre le plus grand nombre de compagnons de la Libération (plus de 170). Il est aussi l’ancêtre de l’actuelle Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) dont les personnels militaires, depuis 2018, portent la fourragère vert et noir de l’ordre de la Libération.

Qui étaient ces agents secrets de la France libre ? De quelle façon étaient-ils recrutés et entraînés ? Quelles étaient leurs missions ? Quel était le quotidien dans la clandestinité de ces hommes et de ces femmes, tous volontaires, entourés de tous les dangers et dont presque trente-cinq pour cent n’ont pas survécu à la guerre ?

Le catalogue de l’exposition "Les agents secrets du Général", réalisée en partenariat entre l’ordre de la Libération et la DGSE, s’efforce de répondre à ces questions, et de mettre en lumière ces hommes et ces femmes de l’ombre au destin hors du commun, à travers une iconographie, des objets et des documents exceptionnels.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.