Le savoir fou

Se perdre avec Henri Beraldi

Emmanuel Pernoud
couverture
Qu’est-ce qui m’intéresse au fond  ? Au départ, c’était la science d’Henri Beraldi qui allait m’apprendre des choses sur les gravures. Mais très vite, c’est Beraldi lui-même qui m’a occupé et, de fil en aiguille, je me suis mis à lire tous ses livres. Il m’a fait sortir de ma spécialité — les estampes. Me revient en mémoire cette enseigne qui avait frappé Walter Benjamin lors de ses pérégrinations parisiennes  : «  N’a pas de spécialité.  » Slogan provocateur, tant la spécialisation est un titre de fierté pour beaucoup de gens. Titre fragile  : peut-on encore se considérer comme un spécialiste dès lors que l’on prétend à plusieurs spécialités  ? Beraldi, lui, ne s’arrête pas à ces détails. C’est l’effet déstabilisant de sa lecture pour un chercheur  : celui que l’on prenait pour un hyperspécialiste, avec ses catalogues raisonnés, s’avère à l’opposé. Il vous parle de tout. On ne sait plus pourquoi on était venu. On en ressent tout à la fois malaise et joie, comme sous l’effet d’une mue que l’on n’avait pas vue venir.
La presse en parle
Nonfiction - 11 mai 2022
« Avec 'Le Savoir fou', Emmanuel Pernoud commence dans l’atelier moderne du chercheur, [... ] pour nous entraîner avec plaisir dans celui d’une figure originale, dont il brosse le portrait intellectuel. Il nous offre au passage une réflexion plus large sur la construction du savoir et sur la spécialisation. » - Benjamin Caraco
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Corot

Emmanuel Pernoud

05/02/2009

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.