L'exclusion des Templiers de l'Église et du Royaume

Le rôle du procès des Templiers dans la construction de l État (1307-1314)

Christian Jaouich
couverture
Au matin du vendredi 13 octobre 1307, tous les Templiers du royaume de France sont arrêtés et accusés de pratiquer des rites hérétiques, dont la sodomie, le crachat sur la croix, le baiser obscène et le reniement du Christ.



Cette arrestation s’inscrit dans un contexte de vives tensions entre l’Église et le royaume de France. Avec l’aide de ses conseillers, le roi Philippe le Bel développe la rhétorique selon laquelle les pouvoirs temporel et spirituel doivent être entre ses mains, au détriment de l’idéal ecclésial de supériorité du spirituel sur le temporel. Accusant la milice armée de l’Église de pratiquer des rites hérétiques, cette arrestation vise à démontrer que l’Église héberge l’hérésie en son corps et que seul le roi peut dorénavant défendre la foi chrétienne contre cette menace que représentent les Templiers.



À partir du procès des Templiers, ce livre analyse les relations et les tensions, toujours d’actualité, entre l’Église et l’État à l’aube du xive siècle.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.