Henry Daniel Thielcke

Patrick White
couverture
Henry Daniel Thielcke (1788-1874) a failli passer dans les craques de l’Histoire. L’auteur résume ici le parcours fascinant d’un peintre né à Buckingham Palace et qui a évolué au sein de la famille royale britannique jusqu’en 1820, pour s’exiler ensuite en Écosse (1820-1831), à Québec (1832-1854) et à Chicago (1854-1878). Peintre sous-estimé et méconnu, Thielcke était pourtant un peintre talentueux et résilient, qui fut poussé au nomadisme par un curieux destin. Cette enquête journalistique de longue haleine a débuté en 2006 dans la foulée des recherches en histoire de l’art entreprises par David Karel et Annie Fraser. Cet essai est un devoir de mémoire.


 
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.