Politiques de la critique

Essai sur les limites et la réinvention de la critique francophone

Kasereka Kavwahirehi
couverture
À quelles conditions la critique telle qu’elle se pratique en Afrique francophone peut-elle sortir de son arcboutement sur des formes routinisées pour participer à l’invention des pratiques émancipatrices  ? Telle est la question au cœur de cet essai.

À la recherche d’une fonction sociale effective de la critique à l’ère du creusement des inégalités, l’auteur propose de renouer avec l’esprit de la critique tel qu’on peut le retrouver chez Marx, Nietzsche, Benjamin, Césaire, Foucault et Said, pour qui la critique avait pour ambition de déstabiliser ou de démanteler les structures ossifiées de la connaissance et de l’exploitation, les mythes et les mythologies de la vie quotidienne, d’une part  ; d’autre part, de repoliliser et resocialiser la littérature et, surtout, de développer une approche intégrant théorie littéraire et théorie sociale. Sont analysés des romans de Sinzo Aanza, Mariama Bâ, Jean Bofane, Mbougar Sarr, Fiston Mwanza Mujila et un court-métrage de Sammy Baloji.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.