Femmes et violences conjugales

Versant sociétal, versant singulier

Claire Metz, Anne Thévenot
couverture
La gravité et l’importance des violences conjugales ne cessant d’être alarmantes en France, il nous fallait réfléchir aux violences conjugales dans une approche pluridisciplinaire et transculturelle, tant ce phénomène traverse de manière variable et constante les cultures et les époques. Cet ouvrage met en exergue le double volet, sociétal et singulier que présente toutes violences conjugales, inscrites par l’OMS dans le cadre des violences de genre. La nécessité s’impose d’agir au niveau sociétal afin de contribuer à éradiquer ce qui apparaît comme l’effet de principes et de comportements issus du patriarcat et de la domination masculine,  par l’évolution des lois et de la jurisprudence dans le droit civil et pénal. Les lois visent à protéger les victimes, sanctionner les auteurs, et depuis une petite dizaine d’année les enfants sont désormais reconnus comme victimes de ces violences au sein du couple. Sur le versant singulier, la réalité des pratiques institutionnelles et les dernières enquêtes montrent que de nombreuses femmes subissent des violences physiques et sexuelles parfois extrêmes mais ne s’en libèrent pas, cela malgré des moyens économiques et financiers qui le leur permettraient. Loin de stigmatiser ou psychologiser ces personnes, l’exploration du versant singulier est aussi nécessaire à la prévention et à la prise en charge des violences conjugales.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.