Jacques Lacan et la question de la formation des analystes

Moustapha Safouan
couverture
Ce livre veut être une intervention pour clarifier les débats autour de la formation des analystes. Dans les dernières années de Freud, les sociétés analytiques se sont construites sur le modèle de l’administration bureaucratique, et la formation analytique a été assimilée à un apprentissage. Lacan a remis cette organisation en question en soulignant la fonction fondatrice de la parole – fonction partout méconnue, le propre de la société étant que le sujet ne peut y prendre la parole qu’à partir d’une position déterminée à l’avance, qui lui dicte ce qu’il doit ou ne doit pas dire. Dès cet instant, il devient clair que c’est l’avènement d’une parole hors censure, donc son désir, qui est la pierre de touche d’un analyste ; et c’est de laisser le champ libre à la parole qui doit régir le schème de toute organisation analytique. Deux dimensions auxquelles Lacan fit place dans l’institution de la passe et du cartel. Pourtant, Lacan a pu penser que son École avait abouti à un échec. Pour quelles raisons ? Moustapha Safouan les étudie en se demandant à quelles conditions l’apport de Lacan pourrait se réaliser.
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Regard sur la civilisation oedipienne

Moustapha Safouan

16/11/2015

couverture-de-livre

De la dualité à la division

Moustapha Safouan

21/08/2019

couverture-de-livre

Études sur l'OEdipe

Moustapha Safouan

29/05/2018

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.