Rire sans foi ni loi?

Rire des dieux, rire avec les dieux

Frédéric Gugelot, Paul Zawadzki
couverture
Au moment où l’Association française de sciences sociales des religions avait décidé de susciter une réflexion collective sur le rire et le religieux en février 2015, personne ne se doutait que ses travaux porteraient l’ombre tragique des attentats du 7-9 janvier. C’est qu’une part non négligeable du questionnement sur le rire hantait déjà les conflits charriés par l’actualité, qu’il s’agisse des « caricatures de Mahomet » ou des spectacles dits humoristiques mais vecteurs de haine. Plus profondément, le rire convoque la pensée de longue date et la plupart des classiques ont tenté d’en élucider les ressorts.  

Fruit d’un travail collectif, cet ouvrage ne pouvait qu’être interdisciplinaire. Ne serait-ce qu’en raison de la surcharge sémantique suggérant  qu’il n’y a pas un rire, mais des rires.

Pour des raisons bien compréhensibles, l’intuition portée par les réactions aux attentats associe le rire à l’esprit critique. Ce rire-là met en doute les certitudes et les évidences métaphysiques. Il procède d’une distance réflexive entre le sujet et ses croyances absolutisées. Pour autant, le problème politique et moral du rire n’est guère réductible à l’opposition entre la liberté des démocrates et la censure de leurs ennemis. Certains types de rires appartiennent aussi à l’horizon croyant, et surgissent de l’intérieur de certaines cultures religieuses vivantes.



 
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.