Les chemins de l'exode (mai-juin 1940), géographies de la fuite

Didier Desponds
couverture
Suite à l’offensive allemande du 10  mai 1940, un vent de panique va pousser les populations, à se jeter sur les routes, en essayant de trouver vers le sud un improbable abri. Huit millions de Français cherchèrent ainsi à fuir, soit de l’ordre du cinquième de la population. À partir de témoignages de personnes ayant vécu ces événements, il s’agit de comprendre comment les populations s’organisèrent, ce qui les conduisît à fuir plutôt qu’à rester, de quels appuis elles bénéficièrent et la manière dont elles affrontèrent ces situations traumatisantes. Si certaines familles anticipèrent, d’autres agirent dans la plus extrême urgence. À partir de l’analyse de témoignages se dessine ici l’image complexe de populations cherchant à faire face, avec les maigres moyens dont elles disposent, alors que tout s’effondre, tant sur le plan militaire que politique. L’exode reste encore un sujet tabou. Il continue à hanter nos mémoires.


 
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.