La traduction comme dispositif de communication dans l'Europe moderne

Patrice Bret, Jeanne Peiffer
couverture
Quand elle n'a pas été négligée, voire occultée, la traduction a souvent été considérée comme un simple vecteur de diffusion dans un espace linguistique autre, ou comme une altération du sens, une adaptation souvent assimilée à une trahison. L’œuvre se construit aussi avec le traducteur qui contribue à l’appropriation culturelle du texte, à son enrichissement et à sa critique.

Centrale dans la circulation des savoirs, la traduction est ici également envisagée par la matérialité de l'objet (le texte et son support), par ses divers acteurs et leurs outils. Outre les dispositifs linguistiques (apprentissage de la langue, traitement du texte), elle passe surtout par la production textuelle, la circulation matérielle des livres, les échanges épistolaires, voire les voyages.

Avec le lent déclin du latin, accentué au XVIIIe siècle, les langues des échanges culturels dans l’espace européen se diversifient. La traduction devient alors un outil voire un dispositif de communication incontournable que les études réunies dans ce volume mettent en lumière au travers des cas choisis dans des contextes scientifiques, intellectuels et politiques variés, et articulant des échelles différentes (locale, nationale, internationale).
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Madame d'Arconville (1720-1805)

Patrice Bret, Brigitte Van Tiggelen

18/03/2011

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.