L'école québécoise à l'épreuve de la gestion axée sur les résultats

Sociologie de la mise en oeuvre d'une politique néo-libérale

Christian Maroy
couverture
Inspirée de la nouvelle gestion publique, la politique de gestion axée sur les résultats (GAR) a changé profondément la gouvernance du système scolaire québécois en renforçant le pouvoir du ministère de l’Éducation sur les commissions scolaires (CS) et leurs écoles.
Combinant l’étude des débats parlementaires, l’exploitation des statistiques disponibles et l’analyse d’une centaine d’entretiens approfondis auprès d’enseignants, d’administrateurs et de cadres scolaires, ce livre propose une analyse multiniveau de la trajectoire et de la mise en œuvre de cette politique dans quatre CS. Quelle vision les acteurs scolaires ont-ils de cette politique ? Quels changements organisationnels, institutionnels et professionnels produit-elle dans les CS et les écoles ? Avec quelles médiations et quelle instrumentation ? Cette politique est-elle légitime et efficace ? L’analyse montre que la GAR renforce le pouvoir des CS et des directions, car elle permet une gestion plus suivie de la pédagogie et une surveillance des pratiques des enseignants. Son efficacité reste discutable et sa légitimité faible parmi les enseignants, car la logique managériale et quantifiée de la GAR remet en question leurs conceptions de l’éducation et grignote leur autonomie professionnelle. 
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.