I-Maginaire au tableau

Entrées dans la création

Penelope Sacks-Galey
couverture
I–Maginaire fait appel à la création artistique, au monde sensible et à la pensée esthétique. Ce personnage, cet être à la fois métaphysique et incarné, sans cesse en mouvement, a grandi dans et par ses attaches au réel, dans les plis vitaux de sa propre expérience. Il se découvre, s’affirme, s’affine dans sa fécondité propre, et se sublime dans ses manifestations distinctes. Il est dans l’action, invisible aussi bien que visible, et dans les dynamiques qui découlent de cette action. En union charnelle avec l’homme créé par lui-même, I–Maginaire se dit et nous dit dès lors qu’il y a signe de vie – lorsque nous le reconnaissons. En se pensant, il nous pense, nous prolonge, nous invente, nous instaure, nous nomme. C’est notre I–Maginaire qui nous interpelle, engageant chacun de nous dans un dialogue privilégié. La sente qu’il suit de ses pas, sans laisser trace, participe du mystère du vivant et de la définition de l’homme en artiste. Mystère qui motive l'interrogation et cette rencontre décisive.

Afin de donner forme et sens à ses naissances et croissances volontaires, I–Maginaire s’est promené dans le monde perceptible comme dans celui des idées, interrogeant les époques qui ont dessiné son visage, choisissant comme lieu premier l’atelier du poète, l’enclume de l’œuvre. Transindividuel, transculturel, transgénérationnel, ce complice de l’intuition et du hasard, ce double obscur de l’homme, I–Maginaire s’exprime partout et en tout temps  : il est impératif et vital.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.