Les personnages rêvent aussi

Françoise Lavocat
couverture
Les personnages vivraient paisiblement sur la planète Fiction, s’ils n’étaient menacés de disparition quand les humains les oublient. Comment contourner cette loi d’airain  ? Comment ranimer la flamme des lecteurs et des spectateurs ?

Sancho Pança, Mme Bovary, Mr Pickwick, Vautrin et quelques personnages de Woody Allen  se démènent pour assurer leur survie et celle de leurs concitoyens. Il leur arrive de raisonner sur leur condition et d’agiter quelques grandes questions : la mort et la résurrection de l’auteur, la morale, la concurrence entre les jeux vidéo et la littérature, les limites de l’interprétation, la différence entre fait et fiction….

De merveilleuses machines sont inventées pour mesurer le coefficient de fiction des personnages ou leur permettre (peut-être) de communiquer avec la Terre. Dans quel but  ? Neutraliser un metteur en scène qui les maltraite, par exemple.
La presse en parle
Lectures (en ligne) DOI
« Dans la lignée des auteurs du XVIIe et du XVIIIe siècle, Françoise Lavocat invente un pays de Romancie, ou plutôt une planète Fiction où vivent en bonne entente tous les personnages forgés par l’imagination humaine. » - Ninon Chavoz
Diacritik
« Le conte philosophique de Françoise Lavocat est aussi une fiction critique : qu’est-ce qu’un personnage ? quelle frontière entre les faits et la fiction ? comment comprendre la puissance des récits sur nos imaginaires et représentations ? » - Christine Marcandier
AOC
« Quel lecteur n’a jamais souhaité passer un moment en compagnie de Sancho Panza, Werther, Mme de Merteuil, Mrs Dalloway, Albertine, ou encore Raskolnikov ? Ce désir, Françoise Lavocat le prend au sérieux dans son essai-fiction et conte philosophique dans lequel les nombreux personnages de fictions sont amenés à s’interroger sur leur vie de papier. » - Maxime Decout
Fabula
« Les personnages vivraient paisiblement sur la planète Fiction, s’ils n’étaient menacés de disparition quand les humains les oublient. Comment contourner cette loi d’airain ? Comment ranimer la flamme des lecteurs et des spectateurs ? » - Ella Balaert
Romanische Forschungen 134 (2022)
« Inscrit dans la continuité de sa préoccupation pour la relation entre le factuel et le fictionnel, dont elle a retracé les limites dans la monumentale étude qu’elle leur a consacrée (Fait et fiction. Pour une frontière. Paris: Seuil 2016), le dernier ouvrage de Françoise Lavocat nous propose de réfléchir sur sur ce sujet sur le mode de la fiction. » - Diana Mistreanu
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Interprétation littéraire et sciences cognitives

Françoise Lavocat

22/01/2016

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.