Adolphe Alphand

et la construction du paysage de Paris

Chiara Santini
couverture
Cet ouvrage retrace pour la première fois dans toute son étendue l’œuvre paysagère de l’ingénieur Adolphe Alphand (1817-1891), l’une des personnalités les plus importantes, et les moins connues, de l’urbanisme parisien de la seconde moitié du XIXe  siècle. Proche collaborateur du préfet Haussmann, et son héritier à la tête des travaux d’aménagement de la capitale, pendant presque quarante ans Alphand a dirigé la création du réseau des « espaces verdoyants » de Paris, c’est-à-dire de ce réseau de squares, jardins et promenades plantées qui, devenu un modèle de référence dans le monde entier,  continue aujourd’hui à marquer l’espace public de la capitale, son imaginaire et ses usages.

Grâce à une longue enquête menée dans des archives en partie encore inexplorées, ce livre révèle une dimension inédite des Grands Travaux qui ont transformé Paris  en  « capitale du monde ». À la tête d’une équipe pluridisciplinaire composée de techniciens de haute volée — ingénieurs, paysagistes, horticulteurs, architectes — Alphand élabore une vision globale du rôle du végétal dans l’aménagement urbain. Ainsi, en faisant de la  « nature » l’une des matrices de la fabrique urbaine, il en invente les paysages.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.