Iris Clert

La pasionaria de l'avant-garde

Clément Dirié
couverture
Iris Clert  : peu de noms de galeristes aimantent autant que celui-ci. Pour des générations d’amateurs d’art, elle demeure l’icône flamboyante de l’effervescence artistique parisienne de l’après-guerre. Active du milieu des années 1950 au début des années 1980, elle accueille dans ses galeries successives, Rive gauche puis Rive droite, des expositions mythiques tels Le Vide d’Yves Klein en 1958 et Le Plein d’Arman en 1960, ainsi que certains des artistes les plus importants du XXe siècle comme Pol Bury, Gaston Chaissac, Lucio Fontana, Raymond Hains, Ad Reinhardt, Takis et Jean Tinguely. L’éclectisme manifeste de son programme est l’envers éclatant d’une pratique visionnaire de son métier. De ses présentations pionnières à la Biennale de Venise dans les années 1960 à l’aventure du Stradart dans les années 1970, de la publication d’Iris-Time Unlimited à son sens indéniable de la communication et des formats d’exposition, la galerie Iris Clert constitue encore aujourd’hui le modèle emblématique d’une galerie-pilote vouée à la découverte et la promotion des artistes vivants.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.