Jean Moulin Romanin

Peindre le désastre de la civilisation

Yves Morhain
couverture
Souvenir de promenades enfantines, «  Romanin  » est le pseudonyme que Jean Moulin s’invente pour exposer ses œuvres tout en cachant ses fonctions préfectorales. Dès l'enfance, il se passionne pour le dessin et se fait remarquer par la cocasserie de ses croquis humoristiques. Dessins d'humour et caricatures seront des formes d'expression privilégiées de son engagement dans la vie citoyenne et politique. En fin observateur du monde qui l'entoure et en témoin amusé, par un regard incisif et railleur, il se moque des travers de la vie mondaine et de la société des «  années folles  », tout en pressentant la montée du désastre qui s’annonce.

Ce livre, d’approche psychanalytique, sur l’engagement de Jean Moulin dans la création et dans la Résistance, montre combien son œuvre et sa vie s’entrecroisent. L’auteur prend appui sur  les travaux d’historiens, des documents laissés par Jean Moulin (Musées  de  Béziers, Quimper, Paris), sur les archives familiales et les témoignages de personnes qui l’ont connu. Un éclairage nouveau est porté sur ce  «  héros  » de la  France  libre, fédérateur des différents courants de la Résistance, victime de la barbarie nazie.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.