La séduction de la fiction

Jean-François Vernay
couverture
Tout lecteur de textes littéraires fait un jour l’expérience d'une lecture qui le subjugue. Mais quel est cet irrésistible pouvoir de séduction de la fiction auquel nous nous soumettons délibérément et qui suscite en nous autant d’émois que de plaisirs psychiques ?

Cet ouvrage, à la frontière entre étude littéraire et sciences cognitives, entend ainsi explorer ce qu'est la passion littéraire, en apportant des réponses aux questions suivantes : La rencontre avec le livre est-elle le fruit du hasard ? Quelle est la nature des liens qui déterminent notre rapport au livre et qui favorisent l’attachement ? Est-ce le plaisir, le cœur ou le cerveau qui sont le moteur de cette séduction ? Quelles sortes de délices promet la consommation de cette relation ? Comment séduire et être séduit ? Quelle est la part des émotions dans cette entreprise ? Quel est le ciment de cette relation et peut-on y voir un échange profitable ? Enfin, si les effets de la séduction apportent d’indéniables bénéfices, pourquoi bouder notre plaisir ?

 
La presse en parle
La cause littéraire
« La séduction de la fiction est un essai réjouissant qui ouvre des perspectives peu explorées par la critique française. Très argumenté, le texte de Jean-François Vernay s’appuie sur des recherches françaises et anglo-saxonnes d’ordre littéraire, psychanalytique, psychiatrique ou neuroscientifique. » - Arnaud Genon
Le Littéraire
« Souhaitons à chaque lecteur des lectures empathiques qui l’inondent d’émotions dans le monde de la fiction romanesque. Il convient que les chercheurs, pédagogues, didacticiens s’appuient sur cet ouvrage abondamment et sérieusement nourri pour un renouvellement de la critique littéraire. » - Nicole Chardon-Isch
Les cahiers pédagogiques
« Mais au-delà de ces pistes, [...] la plus belle leçon est en acte : l’auteur réussit à nous amuser, nous divertir, nous séduire. Il y a dans ces pages un appétit et une joie de vivre et de lire irrépressibles et communicatifs, qui nous donnent un peu d’enthousiasme dans ces temps de marasme littéraire. » - Elsa Clément
Les Nouvelles Calédoniennes
« Une balade érudite et vagabonde entre les livres, qui s’appuie notamment sur les neurosciences et vise le lecteur éclairé aussi bien que le spécialiste. » - Antoine Pecquet
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Panorama du roman australien

Jean-François Vernay

05/02/2009

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.