Littératures et arts du vide

Pierre Taminiaux, Jérôme Duwa
couverture
Où en sommes-nous avec le vide dans notre monde du surplus et de la saturation ? Que nous apprennent à son sujet la littérature et les arts ?

Aspiration esthétique au dépouillement ou à l’épure des formes, expression d’une crise, voire d’un désir d’en finir avec l’art et la littérature, la question du vide concentre des enjeux essentiels aux avant-gardes des XXe et XXIe siècle. Par-delà les partis pris formels et les tensions philosophiques ou existentielles, le vide renvoie également à des sensibilités extra-occidentales venues en particulier d’Asie. Il implique dès lors un processus conscient de rapprochement des cultures qui met en valeur la qualité méditative et spirituelle de l’art.

Rassemblant une vingtaine de chercheurs d’horizons très divers, des lettres à la psychanalyse, de l’esthétique à l’histoire de l’art en passant par la philosophie et la communication, ces actes de colloque explorent les diverses représentations du vide et mettent en évidence certains de ses traits distinctifs à travers une grande variété d’exemples et de contextes, de Marcel Duchamp à Anselm Kiefer et d’Octavio Paz à Guy Debord ou Paul Celan.
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Esthétiques radicales

Pierre Taminiaux

20/01/2021

couverture-de-livre

Poésie et politique au XXe siècle

Henri Béha, Pierre Taminiaux

23/05/2011

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.