Les charlatans du cancer

Offre thérapeutique et presse médicale dans la France des Lumières

Daniel Droixhe
couverture
Le traitement de ce que le XVIIIe siècle comprenait sous le terme de cancer a mobilisé des catégories très diverses d’acteurs de la santé. On considère les relations qu’entretiennent avec le monde de la médecine «  académique  » ou «  professionnelle  » des promoteurs de remèdes suspects de «  charlatanisme  ». L’étude des concurrences opposant différentes catégories de soignants – médecins, chirurgiens, empiriques, auteurs de «  remèdes à secret  », guérisseurs – donne lieu à un essai de classification des organes affectés de «  tumeurs  »  : sein, utérus, sexe masculin, foie, etc. Une galerie des thérapeutes les plus répandus ou les plus contestés fait apparaître la mécanique d’un marché où entrent en jeu stratégies de crédibilité, organisation de réseaux, «  batailles des gazettes  », exploitation des tendances culturelles du moment (retour à la nature, mesmérisme), etc. L’écart entre l’arsenal médical des empiriques et de nouveaux traitements de la maladie se creuse à l’approche de la Révolution à travers une mutation empruntant ses découvertes à la chimie, à l’électricité, à l’expérimentation animale ou collective, à l’anatomo-pathologie ou aux plantes du Nouveau Monde.
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Spa, carrefour de l'Europe des Lumières

Daniel Droixhe

23/09/2013

couverture-de-livre

Lumières sans frontières

Daniel Droixhe, Jacques Ch. Lemaire

26/09/2016

couverture-de-livre

Soigner le cancer au XVIIIe siècle

Daniel Droixhe

20/08/2015

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.