Quelle révolution scientifique ?

Les sciences de la vie dans la querelle des Anciens et des Modernes : XVIe-XVIIIe siècles

Pascal Duris
couverture
La querelle des Anciens et des Modernes n'agite pas seulement les gens de lettres et les artistes mais convoque aussi les savants (médecins, physiologistes, naturalistes, mathématiciens, physiciens, astronomes...). Une part importante des écrits produits par les acteurs et les témoins de cette Bataille des livres, comme l'appellent les Anglais, a trait aux sciences, et particulièrement aux sciences de la vie, que la figure de Harvey incarne par excellence pour les contemporains. Sans prétendre que la querelle dans les Belles-lettres procède de celle dans les sciences, qu'en d'autres termes la chute d'Aristote et de Ptolémée a précipité celle d'Homère et de Virgile, ce livre examine comment les deux camps puisent dans la science la philosophie naturelle, plus exactement et son histoire des exemples propres à soutenir la cause, tantôt des Anciens, tantôt des Modernes. L'étude de certaines de leurs oeuvres permet de porter un regard neuf sur les conditions d'émergence de la science moderne à la fin du XVIe et au XVIIe siècle et sur des notions telles que celles de « nouveauté », de « vérité », de « raison », de « progrès ». Cet ouvrage montre surtout que penser l'histoire des sciences, et notamment de la vie, à l'époque moderne, dans le cadre conceptuel de la révolution scientifique, n'est pas une fatalité.
La presse en parle
Dix-septième siècle, 2018, 70 (3), n° 280, pp. 568-569
« L’ouvrage est une lecture très stimulante dans la bibliographie sur la révolution scientifique. Il apporte un angle nouveau au débat, autant par le choix de se concentrer sur les sciences du vivant que par la variété des textes étudiés. » - Elena Romero
Revue d’histoire littéraire de la France, 2018, 118 (4), pp. 946-948
« Quelle révolution scientifique ? nous guide ainsi dans une lecture précise des textes des savants qui intègre leur contexte d’énonciation en nous interrogeant sur la part qu’argumentation et grand récit occupent, à différents stades, dans la transmission des sciences. » - Isabelle Trivisani-Moreau
Gesnerus, 2018, 75 (1), pp. 125-126
« Avec son approche résolument historienne, érudite et méticuleuse, l’ouvrage de Duris démontre la nécessité d’intégrer la querelle des Anciens et des Modernes dans toute pensée désireuse de traiter de l’émergence de la modernité scientifique dans sa globalité. » - Guillaume Kaufmann
French Studies, 2017, 71 (2), p. 265
« This is a very readable book which offers an interesting approach to the history of seventeenth-century science. Many of the texts discussed are little known, and even the more familiar are discussed in a novel way. » - Laurence Brockliss
Histoire des sciences médicales, 2017, 51 (2), pp. 306-307
« Ce livre, difficile, d’une lecture exigeante, a le grand mérite de replacer les concepts médicaux au sein de l’évolution de la pensée intellectuelle à une époque donnée. » - Jacqueline Vons
Isis, 2016,107 (4), pp. 835-836
« This rich and provocative book offers new insights into a much-studied era. » - Anita Guerrini
Revue d’histoire des sciences, 2016, 69 (2), pp. 411-413
« L’attention au détail, aux nuances dans les positions, et à la différence entre positions affirmées et positions véritables, donne à l’ouvrage une forte puissance argumentative ; il amène aisément à abandonner les mythes historiographiques (révolution, nouveauté, progrès) pour des nébuleuses plus adaptées. » - Samuel Ducourant
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.