Regard sur la civilisation oedipienne

Désir et finitude

Moustapha Safouan
couverture
Les effets subversifs du langage s'attestent dans notre recours au savoir, là où manque la connaissance qui lie instinctivement l'animal aux objets de son milieu naturel ainsi que dans la précarité du lien qui rattache le sujet parlant à la vie, au regard d'une passion hamlétique de l'être apparemment sans attribut ni frein. La première partie de ce livre propose une théorie de l'OEdipe comme un artifice qui remédie à ce défaut comme à celui de toute essence dont s'autoriserait la définition d'un rapport sexuel. La deuxième partie est une lecture de la tragédie grecque qui reconnaît le patron du théâtre, Dionysos, comme le dieu du désir, et dégage la question éthique qui sous-tend OEdipe Roi concernant le roc originaire  sur lequel le symptôme se forme alors que se brise le savoir dont se prévaut l'ordre politique. La dernière partie, qui traite du dépérissement de la famille au profit de l'État séculier au xixe siècle, laisse entrevoir la fin de la civilisation « oedipienne », au sens de marquée par l'emprise des religions du salut.
Plus de livres du même auteur
couverture-de-livre

Le puits de la vérité

Moustapha Safouan

15/05/2017

couverture-de-livre

Jacques Lacan et la question de la formation des analystes

Moustapha Safouan

24/09/2021

couverture-de-livre

De la dualité à la division

Moustapha Safouan

21/08/2019

2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.