Identités nationales et identités régionales

Dans l'espace de la francophonie européenne et nord-américaine des années 1960 à nos jours

Jean-Noël Grandhomme, Jean Lamarre, François Audigier
couverture
Un discours convenu pose la mondialisation comme un inéluctable « sens de l’histoire » aboutissant à l’effacement progressif des affirmations identitaires locales et nationales perçues comme désuètes et chauvinistes. Cet ouvrage collectif, conclusion d’un programme d’études internationales sur la francophonie européenne et nord-américaine du début des années 1960 à nos jours, démontre au contraire la persistance des identités nationales et régionales. Ces dernières perdurent, résistent, trouvent un écho puissant dans les populations. Loin d’être par essence toutes conservatrices, elles présentent des formes politiques diverses, pouvant, ici et là, exprimer des valeurs d’ouverture quand elles ne portent pas la contestation contre des pouvoirs établis.  Représentant un enjeu de sécurité lorsque, contrariées ou réprimées, elles sont tentées par le recours à la violence ou génèrent des dynamiques centrifuges fragilisant à des degrés divers l’unité nationale, ces identités locales ne doivent pas être appréhendées seulement sous ce prisme anxiogène. Elles peuvent aussi être pensées comme l’expression de la diversité culturelle et de la place des minorités dans un cadre démocratique.



 
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.