Article supprimé

couverture
Une idée largement répandue au sujet du mouvement ouvrier et des syndicats américains veut qu’ils soient toujours demeurés apolitiques. Cette perception est encouragée par le fait que, contrairement à d’autres pays, l’action syndicale et les luttes populaires aux États-Unis n’ont pas connu l’émergence d’un parti distinctif, dédié à leurs intérêts propres. La scène politique y fut et reste essentiellement dominée par deux grands partis, les républicains et les démocrates. Mais qu’en est-il véritablement ? À partir d’un réexamen exhaustif de toutes ces années qui vont du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, cet ouvrage monumental livre une véritable histoire du mouvement social américain et de son rapport au pouvoir politique, qu’il resitue dans ses origines et ses traditions.

Sur la base d’une riche documentation, l’auteur reconstitue les voies, les moyens et la nature de l’action politique du syndicalisme américain depuis 1938, ses rapports au système de partis et à la mise en forme des identités partisanes contemporaines. Il évalue les grandes contributions analytiques qui ont voulu rendre compte de ses pratiques et de son évolution. Il se penche sur l’intervention en politique des autres grands mouvements sociaux. Enfin, Serge Denis analyse la situation d’aujourd’hui du mouvement ouvrier des États-Unis et revient à la caractérisation de ses traits d’exception. Il réussit ainsi à éclairer et à expliquer magistralement des dimensions fondamentales et déterminantes, mais trop souvent occultées, de la vie sociale et politique des États-Unis.
2019 © éditions Hermann. Tous droits réservés.
Nous diffusons des cookies afin d'analyser le trafic sur ce site. Les informations concernant l'utilisation que vous faites de notre site nous sont transmises dans cette optique.