Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

La sociabilité du solitaire : pratiques et discours de l’intimité, de l’exclusion et du secret à l’époque moderne

182 pages, format 150 x 230 mm
Parution :

La sociabilité du solitaire : pratiques et discours de...

XIIIe colloque « Jeunes chercheurs » du Cercle interuniversitaire d’étude sur la République des Lettres (CIERL)

ABDELA Sophie, DAGENAIS Simon, PERRIER-CHARTRAND Julien, SGUAITAMATTI Marie-Florence (dir.)

Les collections de la République des Lettres

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705692988 23,00 €

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Le thème de la sociabilité du solitaire invite à une nouvelle appréciation de l’existence sociale et des expériences communes de ceux qui inscrivent leur vie et leur action dans le recueillement, la retraite, le bannissement ou la clandestinité. La notion d’individu, qui est au cœur de ces préoccupations, a parfois écrasé le caractère public de la représentation et des expériences de l’intime, comme si le privé ne pouvait se concevoir qu’à l’encontre du public, l’individu qu’à l’encontre des autorités légitimes et la prise de parole personnelle qu’à l’encontre d’une communauté. Une autre facette de l’émergence de l’intimité à l’époque moderne s’exprime ainsi dans les Mémoires, la correspondance, les romans et diverses formes de récits où se côtoient expérience vécue et fiction. Ces solitaires qui s’écrivent sont plongés dans une sociabilité à laquelle ils ne peuvent – ni ne veulent, bien souvent – se soustraire ou échapper et dont leurs écrits sont imprégnés.  

Ces actes du XVIIIe colloque « Jeunes chercheurs du CIERL » suggèrent de repenser à la fois la sociabilité, la solitude, leur croisement, ainsi que les sources qui nous permettent de les saisir. Surtout, ils nous convient à abandonner les dichotomies trop simples – individu et groupe, privé et public – qui voudraient compartimenter une réalité bien trop alambiquée pour être ainsi disjointe.