Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Le singe aux XVIIe et XVIIIe siècles

15 x 23 cm, 516 pages
24 illustrations
Parution :

Le singe aux XVIIe et XVIIIe siècles

Figure de l’art, personnage littéraire et curiosité scientifique

BOULERIE Florence, KOVÁCS Katalin (dir.)

Les collections de la République des Lettres

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9791037000972

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Avec son incroyable agilité, son étonnante dextérité et ses capacités mimétiques qui lui donnent parfois l’air d’un humain bouffon et moqueur, le singe n’en finit pas de fasciner. Dans l’Europe des XVIIe et XVIIIe siècles, l’engouement pour les singes était tel qu’on les retrouvait à jouer la comédie sur les scènes de théâtre et que l’on peignait leurs effigies sur les toiles et les plafonds. Mais l’époque était aussi aux voyages d’exploration, à la découverte scientifique d’espèces nouvelles et aux interrogations sur la part d’humanité de ces animaux si ressemblants à l’homme. Écrits par des spécialistes de littérature, d’histoire de l’art, d’histoire des sciences et de philosophie, les articles rassemblés dans le présent volume offrent un éclairage transversal sur la représentation des singes et la réflexion inspirée par cet animal dans l’Europe classique, des Flandres au Portugal et de l’Angleterre à la Pologne.