Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Lettre, corps, communauté

15 x 23 cm, 220 pages.
Parution :

Lettre, corps, communauté

Entre pensée juive et philosophie française contemporaine

KLEIN Rony

Hors Collection

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705697037

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Lettre, corps, communauté : ces trois paradigmes, a priori sans rapport, communiquent néanmoins par diverses relations. N'était-ce pas le programme de l'apôtre Paul que de révolutionner l'ancienne religion par la refondation de ces trois éléments ? La lettre, c'était celle de l'alliance inscrite sur "les tables de pierre", et qui devait céder la place à une alliance selon "l'esprit du Dieu vivant." Le corps était celui de l'ancien Israël, qui devait se dépouiller de ses oripeaux pour "se revêtir de l'homme nouveau." Enfin, la communauté, c'était bien sûr la communauté d'Israël, qui était appelée à se transformer en une communauté universelle des croyants – communauté qui ne comprendrait plus "ni Juifs, ni Grecs, ni esclaves, ni hommes libres, ni hommes ni femmes".
La pensée occidentale est tributaire de Paul et de son héritage. Le paulinisme, à travers la configuration qu'il a donné à la pensée, par les rapports qu'il a établis entre la lettre et l'esprit, le corps et l'âme, les communautés particulières et l'humanité universelle, commande encore l'Occident d'aujourd'hui. Israël, à travers son corps, sa lettre, sa communauté rassemblée autour d'un texte et divisée en familles, où l'homme est appréhendé d'abord comme un corps, a été tout au long de l'Histoire et jusqu'à ce jour une extraordinaire machine de résistance au paulinisme.