Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Je souhaite :

Le Favori, tragi-comédie (1665)

140 x 210 mm, 182 pages
Parution :

Le Favori, tragi-comédie (1665)

VILLEDIEU Marie-Christine (de), AMSTUTZ Delphine (éditeur)

Bibliothèque des littératures classiques

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705694777 19,00 €

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Créé le 24 avril 1665 par la troupe de Molière au Palais-Royal, Le Favori, troisième et dernière pièce de Marie-Catherine de Villedieu, fut représenté devant Louis XIV à Versailles dans la nuit du 13 au 14 juin. Imitée d’une comedia espagnole, cette tragi-comédie met en scène la soudaine disgrâce de Moncade, le favori du roi de Barcelone. Lassé des coquettes façonnières et des flatteurs importuns qui troublent sa solitude, il s’abandonne à la mélancolie et accuse la faveur royale de le priver de toute amitié sincère, de tout amour véritable. Seul un revers de fortune lui permettrait de distinguer les amis sincères des caméléons de cour attirés par l’éclat de sa gloire. Le roi ordonne donc qu’il soit arrêté et emprisonné. Feinte disgrâce ou vrai coup d’État ? Au moment où s’achève le procès de Nicolas Fouquet, Mme de Villedieu soustrait à la représentation la prise de décision royale et plonge le spectateur dans la perplexité. Réponse au Cinna de Corneille, Le Favori interroge ainsi les fondements, les finalités et les limites de l’absolutisme.