Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Je souhaite :

L’écrivain et son école (XIXe-XXe siècles)

150 x 230 mm, 360 pages
Parution :

L’écrivain et son école (XIXe-XXe siècles)

JEY Martine, BRULEY Pauline, KAËS Emmanuelle (dir.)

Cultures numériques

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705694180 27,00 €

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

« Je t’aime moi non plus » : dans la relation ambivalente de l'écrivain à son école – premiers engouements ou rejet des modèles et de l'idée qu'écrire s'enseigne – se lit le caractère fondateur de l’expérience scolaire. Celle-ci contribue à construire la posture de l’écrivain ; elle éclaire aussi pour partie son imaginaire. L’École a un pouvoir d’engendrement de formes, de thèmes, que l’on songe à la rhétorique, à la grammaire. De quelle manière l’écrivain rejoue-t-il ou déjoue-t-il les modèles scolaires ? Questionner ce lien matriciel à l'origine de fictions, de styles, tel est le projet de ce livre. Que doit la littérature à l’École ? Pour étudier ces rapports complexes de l’écrivain à l’institution scolaire entre 1850 et 1960, les contributions réunies dans ce volume analysent itinéraires, positions ou œuvres de Barrès, Proust, Péguy, Colette, Nizan, Perec, ou encore Albert Memmi.