Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Je souhaite :

L’Arretin

Format 152 x 229 mm, 492 pages
35 illustrations N&B
Parution :

L’Arretin

Par l’abbé Henri-Joseph Dulaurens (1763)

GAMBERT Didier, PASCAU Stéphane (dir.)

Les collections de la République des Lettres

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705692759 43,00 €

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Henri-Joseph Laurent (1719-1793), l’auteur de L’Arretin, n’a jamais ouvertement signé ses publications. Le pseudonyme de Dulaurens lui a été attribué tardivement lors de multiples rééditions de ses ouvrages, toujours jugés scandaleux, toujours clandestins et toujours prisés d’un public en mal d’audace et de nouveauté quelque vingt-cinq ans avant la Révolution française. Dulaurens plaisait aux grands ou les dérangeait, autant qu’il enthousiasmait le petit peuple qu’il décrit complaisamment. Ses ouvrages, souvent attribués à Voltaire ou autres figures illustres, ont pratiquement tous été condamnés. Ses personnages furent repris par de nombreux pamphlétaires, et son Compère Mathieu, notamment, a connu un succès européen jusqu’au début du XXe siècle.

Dulaurens a été arrêté le 31 décembre 1765 à Francfort, puis condamné à la prison perpétuelle pour ses écrits.

 

L’Arretin est un recueil d’articles bigarré qui connut un vif succès dans la seconde moitié du siècle des Lumières. Condamné à plusieurs reprises, maintes fois réédité, souvent copié, l’ouvrage n’a plus été imprimé depuis 1920 et n’a fait l’objet, jusqu’à ce jour, d’aucune édition critique. On y trouve des considérations sur l’époque, des anecdotes insolites, des notes appréciatives, de nombreuses parodies d’épisodes bibliques ainsi que la fameuse « Histoire merveilleuse et édifiante de Godemiché ».