Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Relation de l’établissement des Français depuis l’an 1635 en l’île de la Martinique, l’une des Antilles de l’Amérique

236 pages – 150 x 230 mm
Parution :

Relation de l’établissement des Français depuis l’an 1635 en...

suivi de Relation des îles de Saint-Christophe, Gardelouppe et la Martinique, gisantes par les 15 degrés au-deçà de l’Équateur

BOUTON Jacques, DE CAEN Hyacinthe (aut.), OUELLET Réal, LE BRAS Yvon (dir.)

Les collections de la République des Lettres

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705690700

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

La Relation du missionnaire jésuite Jacques Bouton est le premier ouvrage français publié sur les Antilles au XVIIe siècle. Texte souvent cité par les chroniqueurs de cette époque et les chercheurs d’aujourd’hui, il n’a jamais été réédité depuis 1640. La Martinique qu’il décrit se réduit au territoire occupé par les Français depuis 1635 : la côte ouest donnant sur la mer des Antilles. Mais si limitée soit-elle, sa représentation de l’île donne déjà un bon aperçu de l’avancée française avec le refoulement de la population caraïbe vers la côte atlantique (la Cabesterre), et une description assez précise de la faune et de la flore luxuriante. En complément de cette « histoire morale et naturelle » de Bouton, qui n’est pas sans rappeler celle de son confrère espagnol José de Acosta en Amérique du Sud parue au siècle précédent, on trouvera un texte publicitaire contemporain fort différent : la Relation du capucin Hyacinthe de Caen. Reprenant quelques éléments constitutifs du mythe paradisiaque et de celui de l’Âge d’or antique, l’auteur propose au lecteur une véritable utopie où les habitants vivent heureux, dans une nature belle et généreuse qui comble tous leurs besoins.