Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Parallèle des Anciens et des Modernes

214 pages - 150 x 230 mm
Parution :

Parallèle des Anciens et des Modernes

Rhétorique, histoire et esthétique au siècle des Lumières

BERNIER Marc André (dir.)

Les collections de la République des Lettres

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705687823

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Emblème par excellence d’une modernité conquérante, le XVIIIe siècle a cherché à délier les individus de leurs anciennes servitudes. Pourtant, les traditions que raillent les Lumières se rapportent essentiellement aux superstitions, aux coutumes ou aux préjugés nationaux, pendant que leur ambition critique se ressource en permanence aux lettres antiques. C’est pourquoi écrivains et philosophes, peintres et musiciens entretiennent alors avec les Anciens une relation fondée sur un réseau de sympathies électives, lui-même appelé à former une communauté de pensée où expériences passées et interrogations présentes deviennent les conditions nécessaires à l’invention de l’avenir.


C’est cette communauté entre Anciens et Modernes que cet ouvrage propose d’explorer, afin de tirer de ce précédent mémorable l’exemple d’une modernité où l’avenir se nourrit également du souvenir. Pareil rapport à l’histoire ne procède ni d’une nostalgie passéiste ni d’une science historique soucieuse de comprendre en quoi le passé diffère du présent, mais d’un parallèle entre les âges qui institue entre notre présent et nous-mêmes la distance que requiert l’exercice d’un regard critique. Le parallèle des Anciens et des Modernes devient ainsi ce qui dynamise un imaginaire où le temps de l’expérience historique, toujours réversible, reflue et tourbillonne sans cesse.

 

Placée sous ce jour, la pensée historique du XVIIIe siècle apparaît comme un paysage éclaté, façonné par des temporalités diverses et incertaines dont les contributions réunies dans ce recueil souhaitent mieux faire pressentir la complexité. Il appartenait sans doute à notre temps d’être attentif à cette complexité, alors que se multiplient ouvrages et essais observant à quel point notre propre époque est elle-même marquée par l’effritement des certitudes et la crise de l’idée de progrès.

 

1ere édition PUL, 2006