Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

L'Art victime de l'esthétique

148 pages – 140 x 210 mm
Parution :

L'Art victime de l'esthétique

TALON-HUGON Carole

Hermann Philosophie

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705688707

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Dans la langue courante comme dans les textes spécialisés, l’adjectif « esthétique » est aujourd’hui volontiers utilisé comme un parfait synonyme d’« artistique », comme si la valeur de l’art tenait tout entière dans la valeur esthétique. Tel est le paradigme esthétique de l’art qui s’est mis en place entre la Renaissance et le XVIIIe siècle et a, depuis lors, vectorisé l’histoire des arts en Occident. Or cette assimilation est doublement réductrice : d’une part parce que l’expérience esthétique déborde largement la sphère de l’art, d’autre part parce que la dimension esthétique n’est qu’une des dimensions de l’art. Il s’agit ici de comprendre la généalogie de cette assimilation illicite, d’analyser ses conséquences à la fois dans la création artistique et dans la production théorique qui l’accompagne, et de montrer en quoi elle est à la fois fallacieuse et préjudiciable aux arts.