Recherche rapide

Recevez notre Newsletter !

Je souhaite :

Produire le temps

238 pages – 170 x 240 mm
Parution :

Produire le temps

VINET Hugues (dir.)

Pour commander, cliquer sur la version souhaitée

livre Papier ISBN 9782705688189 32,00 €

  • Présentation
  • |
  • Auteurs
  • |
  • Sommaire
  • |
  • Revue de presse

Nombre d’expériences humaines se déroulent dans une temporalité construite. C’est le cas de la musique et des arts du spectacle, mais aussi de toute situation de communication vivante. Produire le temps désigne le processus créateur d’une expérience dans le temps.


Le concepteur – compositeur, scénariste, conférencier – élabore son déroulement temporel en préfigurant le processus au moyen de supports techniques de représentation – partition, scénario – formalisant une temporalité latente . Ces outils techniques reposent sur des représentations abstraites du temps – temps séquentiel, linéaire, orienté, cyclique – issues de théories mathématiques et physiques, qui définissent, autour des concepts d’instant et de durée, des structures et mesures du temps. L’action de l’interprète inscrit ensuite par son corps la réalisation du processus dans un temps vécu, qui dépasse de loin sa prescription latente et formalisée.


Temps abstrait, temps latent, temps vécu rendent compte de théories et d’expériences dont les relations sont généralement peu explicitées.


Interroger la production du temps appelle ainsi une confrontation croisée entre théorie, formalisation et expérience, et renvoie d’abord à la question du sens de ce qui est temporel. En croisant ces interrogations, cet ouvrage a pour finalité d’établir un état des connaissances, savoir-faire et pratiques de production du temps à travers des contributions d’artistes, de concepteurs et interprètes et de chercheurs en mathématiques et physique, informatique, esthétique et musicologie.

 

Cet ouvrage est issu du Colloque interdisciplinaire "Produire le temps" organisé en juin 2012 par l'Ircam (UMR Sciences et technologies de la musique et du son associant le CNRS, l'UPMC, le ministère de la Culture et l'Ircam) avec l'ENS et l'Ecole Polytechnique.